Washington prolonge son accord avec Standard Chartered

le 10/12/2014 L'AGEFI Quotidien / Edition de 14H

Le gouvernement américain et le groupe bancaire prolongent pour 36 mois supplémentaires, jusqu'en 2017, l'accord de poursuites différées (DPA) conclu en 2012. Celui-ci porte sur des transactions illégales conduites par les banques avec des pays sous sanctions américaines entre 2001 et 2007. Les autorités américaines poursuivent leurs investigations pour des faits similaires qui pourraient s'être produits après 2007. Standard Chartered, qui doit engager un auditeur indépendant, a fait part de son entière coopération.

A lire aussi