Le Crédit Agricole s'offre une crise de gouvernance

le 05/12/2014 L'AGEFI Quotidien / Edition de 18H

Jean-Marie Sander, le président de Crédit Agricole SA, véhicule coté de la banque, a été évincé jeudi de ses mandats au sein de la Fédération nationale du Crédit Agricole, organe des caisses régionales, comme l'a révélé vendredi Le Monde. Le dirigeant a perdu la vice-présidence de la FNCA, de même que sa position de membre du bureau de la SAS La Boétie, la holding qui porte la participation majoritaire des caisses dans CASA.

D'un point de vue juridique, Jean-Marie Sander reste président de Crédit Agricole SA, mandat qu'il tient du conseil de la banque, lui-même élu par l'assemblée générale des actionnaires. D'un point de vue politique en revanche, sa position paraît difficilement tenable dans un groupe coopératif où la légitimité vient des urnes. Ce coup de théâtre traduit les tensions récurrentes entre la FNCA et CASA, alors que la réforme de gouvernance qui visait à transférer les pouvoirs d'organe central du véhicule coté vers les caisses régionales est aujourd'hui dans l'impasse.

A lire aussi