Barclays reste à l'écart du règlement sur le forex

le 12/11/2014 L'AGEFI Quotidien / Edition de 14H

L'action Barclays abandonnait plus de 2% mercredi matin en raison de l'incertitude persistante liée au litige sur les changes. La banque britannique a en effet choisi de rester à l'écart du règlement intervenu ce matin entre les autorités britanniques (FCA), américaines (CFTC) et suisses (Finma) dans le dossier de la manipulation du forex, avec cinq autres acteurs. La Financial Conduct Authority a imposé des amendes d'un total de 1,7 milliard de dollars (1,4 milliard d'euros) à ces cinq banques, Citigroup écopant de 358 millions de dollars, HSBC de 343 millions, JPMorgan de 352 millions, RBS de 344 millions et UBS de 371 millions. La Commodity Futures Trading Commission américaine a annoncé de son côté des amendes de plus de 1,4 milliard de dollars pour le même motif, avec des pénalités de 310 millions pour Citi et JP Morgan, de 290 millions pour RBS et UBS et de 275 millions pour HSBC. Enfin, la Finma a de son côté ordonné à UBS de lui verser 134 millions de francs (111 millions d'euros), ajoutant avoir exigé de la banque qu'elle automatise au moins 95% de son trading sur le marché des changes mondial.

«A la suite de discussions avec les régulateurs et d'autres autorités, nous avons conclu qu'il était dans l'intérêt du groupe de chercher un règlement plus général et coordonné», a indiqué Barclays dans un communiqué. Certaines des banques condamnées aujourd'hui, comme UBS et RBS, sont encore en discussions avec d'autres autorités, tel le département de la Justice aux Etats-Unis, pour les mêmes faits.

A lire aussi