Axa pourrait vendre son activité de fonds de pension à Hong-Kong

le 12/09/2014 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

L’assureur français poursuivrait l'arbitrage de ses actifs asiatiques en cédant ce petit fonds de commerce à un des leaders du marché

Axa,  cité la semaine dernière sur un possible rachat de Direct Line en Italie et en Allemagne et de l’assurance de mBank en Pologne, l’est désormais sur la cession de son activité de gestion de fonds de pension à Hong-Kong. Selon Bloomberg, l’assureur français serait en discussions avancées avec Manulife Financial pour lui vendre son fonds de commerce de Mandatory Provident Funds (MPF).

L’assureur canadien est déjà numéro deux du système d’épargne retraite obligatoire de la péninsule avec 18% de parts de marché à fin mars derrière HSBC, à 30,5% via sa filiale Hang Seng, selon la société de recherche Gadbury Group. Un autre canadien, Sun Life Financial (7e acteur des MPF) et les américains Fidelity Worldwide Investment (6e) et Principal Financial (8e) feraient également partie des candidats au rachat des activités d’Axa, qui s’est refusé hier à tout commentaire.

Le groupe français occupe la dixième place du marché des MPF avec 15,4 milliards de dollars hongkongais (1,5 milliard d’euros) d’actifs gérés et seulement 3% de part de marché. Le système couvrant déjà 80% des salariés de Hong-Kong, les perspectives de croissance organique semblent limitées. Les autorités locales veulent en outre réduire les coûts de l'épargne retraite et pourraient imposer des frais de gestion moins élevés. Autant d’arguments qui pèsent peut-être en faveur d’une cession, alors qu’Axa s’est lancé il y a quelques années dans une grande rotation de son portefeuille d’activités. Depuis 2010, ses cessions d’actifs atteignent 8,5 milliards d’euros. Elles ont surtout concerné les pays mûrs, avec dernièrement la vente d’Axa Private Equity, ou à faibles perspectives, comme la Roumanie et la Hongrie.

A l’inverse, l’Asie fait partie des priorités du plan «Ambition 2015». Axa a finalisé cette année l’acquisition de 50% de l’assureur dommages Tian Ping en Chine continentale. A Hong-Kong, il s'est hissé sur la première marche en dommages, avec 6% de parts de marché, en rechetant en 2012 le fonds de commerce local de la banque sino-britannique HSBC.

Sur le segment vie, épargne et retraite, où sont logés les MPF, Axa pointe à la cinquième place dans l’ex-Cité-Etat, avec 8,7% du marché. Hong-Kong pèse 41% de l’activité vie du groupe dans les pays à forte croissance, avec 443 millions d’euros d’affaires nouvelles en 2013 (+11,8%). Son chiffre d’affaires local atteint 1,85 milliard d’euros en 2013 (+7,3%) pour un résultat opérationnel stable de 252 millions.

A lire aussi