Le Haut conseil de stabilité financière reste l'arme au pied

le 11/09/2014 L'AGEFI Quotidien / Edition de 18H

Lors de sa deuxième réunion, mercredi 10 septembre, le Haut conseil de stabilité financière (HCSF), présidé par le ministre des Finances Michel Sapin, «n’a pas estimé nécessaire la mise en œuvre à ce stade de mesures macro-prudentielles» en France pour le secteur financier. L'instance continue à affiner ses outils d'analyse. «La période de taux d’intérêt bas ne doit pas conduire à des prises de risques financiers excessifs. Le HCSF continuera d’exercer une vigilance particulière sur ce point», indique un communiqué.

A lire aussi