L'Europe censure l'un des volets du sauvetage de Dexia

le 03/07/2014 L'AGEFI Quotidien / Edition de 18H

Le système de garantie octroyée par l'Etat aux sociétaires d'Arco après le démantèlement de Dexia est «incompatible» avec les règles européennes en matière d'aide d'Etat, a conclu la Commission européenne après une enquête approfondie. Arco, qui était l'un des principaux actionnaires de Dexia, doit rembourser cet avantage indu à l'Etat belge. Le ministre des Finances belge, Koen Geens, ira en appel de la décision devant la Cour de Justice de l'Union européenne.

A lire aussi