L'ACPR confirme sa doctrine sur la gouvernance des groupes mutualistes

le 20/06/2014 L'AGEFI Quotidien / Edition de 18H

Le collège de supervision de l’ACPR a adopté une position relative à la désignation des « dirigeants effectifs » des groupes soumis à sa surveillance. «La nouvelle version confirme l’interprétation précédente sur l’incompatibilité des fonctions de président du conseil d’administration et de dirigeant effectif», indique un communiqué de l'Autorité de contrôle prudentiel et de régulation. Une doctrine qui a provoqué une levée de boucliers chez les groupes mutualistes, notamment au Crédit Agricole, dont la gouvernance est directement touchée par la nouvelle doctrine.

A lire aussi