Covéa préfère passer son tour sur les contrats euro-croissance

le 13/06/2014 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

La Sgam qui réunit MMA, Maaf et GMF, juge que ce type d'offres n'entre pas en adéquation avec sa clientèle

Covéa se détourne de l'euro-croissance - Fotolia

Covéa n'a pas attendu la publication des décrets par Bercy pour faire part de sa décision de ne pas se positionner sur les futurs contrats euro-croissance. «Pour nos enseignes, la proportion de clientèle adéquate pour ce type d’offres, à la fois en termes de taille de patrimoine et d’expertise, nous semble trop faible pour que nous envisagions de lancer une offre euro-croissance», a expliqué hier Christian Baudon, directeur général assurances, lors de la présentation des résultats 2013.

La Sgam (Société de groupe d'assurance mutuelle), constituée des réseaux MMA, Maaf et GMF, considère que les investissements nécessaires sont trop importants en regard du niveau de collecte attendu. Sur l'exercice écoulé, l'activité vie a enregistré une progression de 11,7% du chiffre d'affaires, à 4,85 milliards d'euros, grâce à la fois à une augmentation de la collecte brute en France (+5,1%) et à une activité soutenue à l’international (+41%). En Italie, la filiale vie Bipiemme Vita a vu ses primes enregistrées dépasser le milliard d’euros.

L’activité dommages, pour sa part, a dégagé un chiffre d’affaires en hausse de 3,3%, à 10,66 milliards d’euros. Le pôle prévoyance et santé, renforcé par l’affiliation de SMI, affiche une croissance du chiffre d’affaires de 19,5%, à 1,93 milliard d’euros. Dans la perspective de l’ANI (généralisation de la complémentaire santé à tous les salariés) à compter du 1er janvier 2016, Covéa a engagé un plan de transformation qui doit permettre de renforcer les moyens en matière de santé collective et de faire évoluer son offre en santé individuelle. Au bout du compte, le chiffre d'affaires dépasse les 15 milliards d'euros (+5,8%), tandis que le résultat net atteint 824 millions d'euros (+31,2%) et la marge de solvabilité 405%.

A lire aussi