La pression s'accroît sur les dirigeants de BNP Paribas

le 06/06/2014 L'AGEFI Quotidien / Edition de 14H

Les autorités américaines, qui négocient avec BNP Paribas le règlement d'un litige relatif à des soupçons d'infraction à des sanctions imposées par les Etats-Unis à certains pays, ont suggéré à un moment donné que la banque règle une pénalité pouvant atteindre 16 milliards de dollars (11,7 milliards d'euros), selon des sources proches du dossier citées par Reuters. Ce montant n'aurait été avancé qu'en tant que tactique de négociation après une proposition de la banque de l'ordre du milliard de dollars.

Par ailleurs, plusieurs medias évoquent le fait que le régulateur bancaire de New York réclame le départ du directeur général délégué de BNP Paribas Georges Chodron de Courcel dans le cadre du règlement du contentieux. A 64 ans, celui-ci est DG délégué depuis 2003, en charge de la banque de financement et d'investissement. Les administrateurs de la banque feraint bloc et soutiendraient «à l'unanimité» la direction et sa stratégie, selon Reuters, ajoutant que la BNP n'envisage pas le départ de hauts dirigeants dans le cadre des négociations avec les autorités américaines.

A lire aussi