Deutsche Bank invite la famille royale du Qatar comme actionnaire de référence

le 19/05/2014 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

L’augmentation de capital de 8 milliards d’euros annoncée hier par la banque allemande fera passer son ratio «Core Tier 1» de 9,5% à 11,8%

Deutsche Bank a choisi d’agir vite et fort pour consolider sa structure de bilan. Après avoir réuni son conseil de surveillance, la première banque allemande a annoncé hier soir une augmentation de capital en deux volets pour un montant global d’environ 8 milliards d’euros, ce qui représente la deuxième plus importante augmentation de capital de son histoire après celle de 10 milliards d’euros effectuée en 2010.

L’opération comporte tout d’abord l’émission d’environ 60 millions d’actions nouvelles au prix unitaire de 29,20 euros par action, à comparer à un cours de clôture de clôture de 30,74 euros de Deutsche Bank vendredi soir, au bénéfice de la société Paramount Holdings Services. Ce fonds d’investissement est contrôlé par Hamad ben Jassem al-Thani, membre de la famille royale du Qatar, qui investira donc 1,75 milliard d’euros et «a l’intention de demeurer un investisseur de référence», souligne Deutsche Bank. L’établissement financier suit les traces de Barclays ou de Credit Suisse qui ont également ouvert leur capital au Qatar, dont le PIB par habitant est le plus élevé au monde.

La seconde partie de l’augmentation de capital prévoit une levée de fonds d’environ 6,3 milliards d’euros «à travers l’émission d’un nombre maximum de 300 millions d’actions nouvelles avec droits préférentiels de souscription». La banque coordonnera elle-même cette opération, dont la notice d’information devrait être publiée le 5 juin sous réserve d’avoir reçu l’aval de la Bafin, l’autorité allemande des marchés financiers. La période de souscription courra ainsi jusqu’au 24 juin.

«Nous renforçons notre capital de façon consistante, améliorons notre position vis-à-vis de la concurrence et investissons dans des projets porteurs de croissance parmi nos secteurs clés», ont indiqué Jürgen Fitschen et Anshu Jain, les deux co-présidents Deutsche Bank. L'opération permettra de relever le ratio de fonds propres de l’institution confrontée à «des conditions d’exploitation ardues». Son ratio «Core Tier 1» devrait augmenter d'environ 230 points de base (pb) à 11,8% par rapport à son niveau du 31 mars dernier.

La banque a indiqué qu’elle visait désormais un taux de rentabilité sur fonds propres d'environ 12% en 2016 et qu’elle aspirait «à redistribuer ses capitaux excédentaires à ses actionnaires sur le long terme, y compris sous la forme de dividendes».

A lire aussi