CNP Assurances affiche une bonne dynamique de son activité en France

le 09/05/2014 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

Le bénéfice net de l’assureur a gagné 11% au premier trimestre, sur fond d’une progression de 20% de l’activité en France

CNP Assurances a publié mercredi des résultats trimestriels en net progrès. Le principal assureur de personnes en France a fait part d’un chiffre d’affaires en hausse de 11,3% à 7,93 milliards d’euros. La progression atteint 13,3% à périmètre et changes constants. Le groupe se félicite particulièrement d’une collecte nette positive sur l’ensemble des zones géographiques, s’élevant sur trois mois à 849 millions.

En France, l’activité progresse de 20,2% à 6,38 milliards (80% du total, soit 6 points de mieux qu’au premier trimestre 2013). Un «rebond très significatif» aux yeux du directeur général adjoint Antoine Lissowski. CNP explique que ce dynamisme hexagonal est «principalement» soutenu par le segment épargne, «avec notamment un fort développement des ventes de produits en unités de compte (+57,2%) dans l’ensemble des réseaux». L’activité prévoyance/protection n’en poursuit pas moins «sa bonne dynamique», en hausse de 4,5%. A l’étranger, CNP salue l’«amélioration de l’environnement économique» en Europe, où le chiffre d’affaires du premier trimestre bondit de 44,5% hors effet de base négatif lié à la signature l’an dernier d’un contrat retraite collective. En Amérique latine, enfin, l’activité à données constantes est en hausse de 1,7%.

Etant donné un coefficient d’exploitation en amélioration de 1,3 point à 39,6%, le résultat net trimestriel de CNP s’adjuge un gain de 11,1% à 256 millions. Le groupe se targue d’un taux de couverture Solvabilité 1 de 333%, stable sur trois mois à 115% hors plus-values latentes.

Des résultats encourageants pour CNP, qui ne se risque pourtant pas au jeu des prévisions annuelles alors qu’en coulisses le bras de fer se poursuit avec BPCE. Ce dernier a annoncé à l’automne dernier que le partenariat de distribution des produits d’assurance de personnes de CNP aux guichets des Caisses d’Epargne, prenant fin au 31 décembre 2015, ne serait pas reconduit.

Sur cet épineux dossier, le président de BPCE, François Pérol a simplement indiqué mardi à l’occasion de la présentation des résultats trimestriels, que «les discussions sont engagées depuis un certain nombre de semaines». Interrogé ce même jour lors de l’assemblée générale de CNP, son directeur général Frédéric Lavenir a évoqué une «phase de discussion active» devant permettre de bâtir «un partenariat renouvelé, différent, mais important et robuste».

A lire aussi