L'EBA soumettra les banques à rude épreuve

le 29/04/2014 L'AGEFI Quotidien / Edition de 14H

Photo : Bloomberg

L'Autorité bancaire européenne (EBA) a publié mardi le scénario des tests de résistance auxquels elle va soumettre 124 banques cette année. Le scénario macro-économique le plus défavorable prend en compte une déviation cumulée du PIB de -2,2% en 2014, -5,6% en 2015, et -7,0% en 2016 par rapport aux projections de base de la Commission européenne pour l'Union européenne. Ce scénario adverse comprend aussi un choc sur la courbe des taux longs allant de 137 pb pour l'Allemagne à 380 pb pour la Grèce au dernier trimestre 2014, à des baisses des marchés actions en zone euro oscillant entre 16% et 18% de 2014 à 2016, à une baisse des prix de l'immobilier de 6,9% cette année et de 11% les deux années suivantes en zone euro, et à une déviation de +2,2 points du taux de chômage dans la région par rapport aux projections centrales, soit 13,5% de chômeurs en zone euro en 2016. L'inflation tomberait à 0% dans l'UE et à 0,3% en zone euro.

Les pays d'Europe centrale subiraient des chocs sur leur devise, avec des dévaluations de 25% en Hongrie et en Pologne. Enfin, les tensions renchériraient de 80 points de base le coût du financement bancaire à court terme.

Les banques de la zone euro auront jusqu'à 9 mois pour couvrir des besoins en capitaux identifiés dans le cadre des évaluations dont les résultats seront connus en octobre, a annoncé mardi de son côté la Banque centrale européenne, qui mène sa propre revue des bilans bancaires.

A lire aussi