La part du crédit immobilier augmente dans le surendettement

le 25/03/2014 L'AGEFI Quotidien / Edition de 14H

L’enquête annuelle de la Banque de France relative à la typologie des ménages surendettés fait apparaître un recul du crédit à la consommation dans la valeur de la dette et une hausse du crédit immobilier. «Dans ce domaine, qui demeure caractérisé par la part prépondérante des crédits renouvelables présents, en 2012, dans près de 76 % des dossiers, on note toutefois une diminution de la part en valeur de ce type de crédits dans l’endettement global (de 34,6 % en 2011 à 31,5 % en 2012), plus marquée que celle des prêts personnels (de 22,7 % en 2011 à 21,4 % en 2012)», indique le rapport. L’endettement moyen au titre des crédits à la consommation s’établissait à 23.239 euros fin 2012. «Ces différentes évolutions corroborent par ailleurs celles qui sont régulièrement observées dans le baromètre trimestriel du surendettement élaboré par la Banque de France. Ainsi, les données issues du baromètre du 4e trimestre 2013 confirment la progression de la part des passifs immobiliers qui concernent à cette date 11,4 % des dossiers pour un encours moyen de 104.100 euros, ainsi que la diminution de l’endettement moyen au titre des crédits à la consommation (22 400 euros à fin décembre 2013)».

A lire aussi