Vienne choisit une «bad bank» pour Hypo Alpe Adria

le 14/03/2014 L'AGEFI Quotidien / Edition de 14H

L'Autriche a décidé de mettre sur pied une structure de défaisance pour Hypo Alpe Adria car laisser la banque faire faillite aurait des conséquences incalculables, a déclaré vendredi le ministre des Finances Michael Spindelegger. Cette décision met fin à des mois d'incertitude entourant l'établissement que le pays a dû nationaliser en 2009. Mais Vienne veut que la Carinthie, province où Hypo a son siège social, mette la main au portefeuille et mette à contribution les détenteurs de près de 2 milliards d'euros de dette subordonnée et de titres dénués de droits de vote, ont dit Michael Spindelegger et Ewald Nowotny, le gouverneur de la Banque d'Autriche. Créer une «bad bank» pour cantonner près de 18 milliards d'euros d'actifs d'Hypo soulagera la banque de son besoin chronique de fonds propres mais provoquera aussi une augmentation de la dette publique à 80% environ du PIB et augmentera le déficit budgétaire de 1,2 point environ cette année.

A lire aussi