Les banques promeuvent davantage l'épargne logement

le 10/03/2014 L'AGEFI Quotidien / Edition de 18H

Photo : Bloomberg

Au cours de l’année 2013, la promotion des plans d’épargne logement (PEL) s’est intensifiée, a indiqué lundi l'Autorité des marchés financiers (AMF). «Au sein des grands réseaux bancaires, elle a dépassé celle des livrets d’épargne à partir d’août 2013, après la baisse du taux de rémunération du Livret A de 1,75 % à 1,25 %», souligne l'AMF, qui a publié son bilan annuel de la communication promotionnelle et des publicités sur les placements financiers. En 2013, le gendarme des marchés a examiné 344 messages promotionnels et 1.791 publicités.

L'AMF relève que pour l'ensemble de l'année, une communication sur 3 a concerné les livrets d'épargne, devant l'assurance vie (21%), les comptes à terme et d'épargne logement (16%), les placements collectifs (10%) et les services d'investissement (9%). Dans un cas sur deux, les communications sur les livrets d’épargne ou les contrats d’assurance vie sont assorties d'une promotion (primes, frais réduits...). En matière de services d’investissement, en 2013, 2 communications sur 3 ont été accompagnées d’un cadeau à la souscription, souvent sous la forme de frais de courtage offerts.

Les publicités proprement dites concernent dans 41% des cas des produits risqués, comme le forex, les matières premières ou les actions, à travers des produits sophistiqués (CFD, turbos, etc.). Enfin, «l’AMF a observé en 2013 un accroissement des publicités proposant d’investir dans des placements atypiques, c’est-à-dire dans des secteurs aussi divers que les lettres et manuscrits, les oeuvres d’art, le vin, les panneaux solaires, les timbres ou encore les diamants». L'Autorité des marchés financiers a déjà alerté fin 2012 le grand public sur les risques attachés à ces placements.

A lire aussi