La Caisse d'Epargne joue sur la fibre locale de ses clients

le 07/03/2014 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

Elle entend lever au moins 500 millions d'euros à travers le nouveau livret d'épargne régional à la fin de l'année. Les débuts sont probants

La caisse Bourgogne Franche-Comté est pilote pour le lancement du nouveau Compte sur livret régional de la Caisse d'Epargne.

Dans la course au dépôt bancaire, la Caisse d'Epargne abat la carte du territoire. Le réseau mutualiste a démarré hier le déploiement d'un livret d'épargne régional.

Le «Compte sur livret régional» présente des caractéristiques proches de celles du Livret B, mais les fonds seront orientés vers des thèmes particuliers, sélectionnés par chaque caisse en fonction des besoins locaux (logement, santé, aide à la création d'entreprises…). «La banque assumera les risques de liquidité comme de crédit, pas l'épargnant», rappelle toutefois Cédric Mignon, directeur du développement Caisse d'Epargne. «Toute l'épargne collectée en région est déjà prêtée en région. L'innovation réside dans l'orientation et la traçabilité de l'épargne, réclamées aujourd'hui par les clients.» Le reporting démarrera en septembre.

Deux caisses ont servi de pilote : Bourgogne Franche-Comté, il y a un mois, et Loire-Drôme-Ardèche, il y a trois semaines. Les premiers résultats sont probants : la première caisse (1 million de clients) a collecté 22 millions d'euros sur 11.500 livrets, avec un taux de lancement de 2%, la seconde (environ 500.000 clients) 5 millions d'euros avec un livret à 1,25%.

Les prêts seront accordés aux conditions habituelles. Jean-Pierre Deramecourt, le président du directoire de la caisse de Bourgogne Franche-Comté, assure que ces financements auraient été assurés de toute façon. «En 2013, le groupe Caisse d'Epargne a connu un fort développement de sa production de crédits aux entreprises et aux professionnels. Pour assurer ce développement, il faut continuer à collecter de l'épargne. Nous y mettons les moyens», précise-t-il toutefois. Le livret permet aussi de contrôler l'évolution du taux d'engagement des caisses. Le groupe a fixé un plancher de 500 millions d'euros de collecte via le livret à la fin de l'année. De quoi atteindre l'objectif d'une production de crédit au secteur économique de 13,5 milliards d'euros en 2014 - contre 13 milliards en 2013.

Avec le livret régional, la Caisse d'Epargne entend également capter l'épargne des entreprises et des acteurs de l'économie : régions, chambres de commerce, les réseaux France Initiative et France Active ont manifesté leur intérêt. Elle ne craint pas de siphonner les Livrets A. Jean-Pierre Deramecourt déclare ainsi que la quasi-totalité de la collecte constitue une collecte nouvelle. Et 40% sont des clients «distanciés», n'ayant pas la caisse Bourgogne Franche-Comté comme banque principale.

A lire aussi