HSBC défie Bruxelles sur la rémunération

le 25/02/2014 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

En marge de la présentation de ses résultats annuels (lire page 11), la banque britannique a précisé hier sa stratégie de contournement des nouvelles règles européennes en matière de bonus à compter de cette année. Comme le prévoient ces règles, HSBC demandera tout d’abord à ses actionnaires le droit de porter le plafond de la part variable de rémunération de 100 à 200% du salaire fixe. Surtout, la banque entend verser à ses salariés visés par Bruxelles une indemnité trimestrielle, qui n’est ni du fixe ni du variable mais aura pour effet mécanique d’augmenter la rémunération totale potentielle. Le directeur général Stuart Gulliver a regretté que les nouvelles règles du jeu rendent «malheureusement» l’élaboration de la politique de rémunération bien plus délicate. 665 salariés sont concernés par la nouvelle indemnité, que 111 recevront en titres et 554 en numéraire. La rémunération totale de Stuart Gulliver pour 2013 a progressé de 7% à 8,0 millions de livres.

A lire aussi