Le chinois Fosun International confirme au Portugal son intérêt pour l'assurance

le 13/01/2014 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

Le groupe va racheter 80% du capital de Caixa Seguros, dans le giron de l'Etat portugais, pour 1 milliard d'euros

Fosun International poursuit sa mutation en un groupe d'investissement à la fois tourné vers l'assurance et la croissance chinoise. Le groupe chinois a raflé au nez et à la barbe du fonds américain Apollo 80% de la filiale d'assurance du groupe bancaire public portugais Caixa Geral de Depositos. Montant de l'opération pour le groupe chinois, épaulé sur ce dossier par Morgan Stanley : 1 milliard d'euros.

Cette cession s'inscrit dans le cadre du programme de privatisations élaboré en contrepartie du plan d'aide de 78 milliards d'euros conclu par Lisbonne avec ses créanciers internationaux. «L'offre de Fosun a été sélectionnée car elle offre les meilleures conditions financières et que son projet stratégique préserve l'unité du groupe», a estimé le secrétaire d'Etat portugais aux Finances Manuel Rodrigues. Le groupe chinois s'est notamment engagé a développer l'activité de Caixa Seguros en Afrique et en Chine et à maintenir ses investissements au-delà de l'horizon de 4 ans imposé par l'accord de privatisation.

Apollo et Fosun restaient les deux derniers candidats en lice sur cinq offres préliminaires, alors que le gouvernement avait contacté 66 investisseurs potentiels. Lisbonne doit rester un actionnaire de référence de la structure qui regroupe les sociétés Fidelidade, Multicare et Cares. L'Etat conservera ainsi 15% du capital, tandis que les salariés détiendront les 5% restants.

Fosun International ajoute ainsi une nouvelle pierre à son édifice bâti dans l'assurance, où il détient déjà une coentreprise avec l'américain Prudential Financial, gère Peak Reinsurance à Hong Kong et possède la compagnie Yong'an P&C dans le centre de la Chine. Le groupe chinois ne s'en est pas moins diversifié, que ce soit dans l'hôtellerie avec le Club Med (en partenariat avec Ardian), l'immobilier commercial ou la distribution. Son président, le milliardaire Guo Guangchang, a publiquement déclaré vouloir faire évoluer son empire vers un modèle «à la Warren Buffett», alors que le «sage d'Omaha» s'est bâti un joli succès dans les assurances.

Avec cette opération, la Chine accroît aussi ses positions au Portugal. Fin 2011, le groupe Trois Gorges a pris une participation de 3,5 milliards d'euros dans Energias de Portugal (EDP). Trois mois plus tard, State Grid Corporation of China investissait à son tour dans Redes Energética de Portugal, l'exploitant du réseau national d'électricité et de gaz.

A lire aussi