Vers un délai de réflexion d'un an pour l'assurance emprunteur

le 09/12/2013 L'AGEFI Quotidien / Edition de 18H

Le ministre délégué à l'Economie sociale et solidaire et à la Consommation, Benoît Hamon. Photo: Hamilton/REA

Le ministre délégué à l'Economie sociale et solidaire et à la Consommation, Benoît Hamon, a fait part lundi matin de sa proposition d'offrir un délai de réflexion d'un an, à compter de la signature d'un crédit immobilier, pour choisir son assurance emprunteur. «L'objectif est de faire baisser cette dépense qui peut aller jusqu'à un tiers du coût du crédit pour les Français aujourd'hui», a déclaré le ministre sur France Info. L'emprunteur pourra ainsi utiliser à profit cette période pour se pencher sur les conditions proposées par son banquier, lui permettant, a ajouté le ministre, «de faire jouer les comparateurs d'assurances et de s'assurer au meilleur prix». Le projet de loi sur la consommation a fait son retour ce lundi devant les députés en deuxième lecture.

A lire aussi