Euribor: la Société Générale s'explique sur l'amende de Bruxelles

le 04/12/2013 L'AGEFI Quotidien / Edition de 14H

Condmanée mercredi dans le cadre d'une transaction avec la Commission européenne à une amende de 445,9 millions d'euros, la Société Générale a précisé dans un communiqué que les tentatives de manipulation de l'Euribor s'étaient déroulées entre mars 2006 et mai 2008. «Les faits répréhensibles concernent essentiellement un salarié qui a quitté Société Générale en septembre 2009, indique la banque française. L'opérateur de marché en question a agi à l’insu de sa hiérarchie et du management de la banque». Le groupe précise avoir «totalement réformé ses procédures de soumission aux différents indices dont il est membre ainsi que les procédures de contrôle». La banque ajoute que «aucun effet lié à ces faits sur le niveau de l'Euribor n'a été constaté selon les termes de cette transaction».

A lire aussi