La Banque d'Angleterre planche sur le ratio de levier

le 26/11/2013 L'AGEFI Quotidien / Edition de 14H

Le chancelier de l'Echiquier, George Osborne, a invité mardi la Banque d'Angleterre à réfléchir à un éventuel renforcement de ses pouvoirs pour limiter la prise de risque des banques, notamment à travers la mise en oeuvre anticipée d'un ratio de levier supérieur au minimum de 3% fixé dans Bâle 3. «Le temps en venu pour le FPC d'examiner si et quand il a besoin de pouvoirs supplémentaires sur le ratio de levier», indique George Osborne dans un courrier à Mark Carney, le gouverneur de la BoE. Lors de son audition mardi matin devant les parlementaires britanniques, le banquier central d'origine canadienne a par ailleurs souligné l'importance du ratio de levier comme «élément esentiel de la performance du secteur bancaire canadien durant la crise». La BoE publiera des considérations sur ce sujet jeudi dans son rapport bi-annuel de stabilité financière.

A lire aussi