La réforme de la structure des banques en Europe attendra

le 28/10/2013 L'AGEFI Quotidien / Edition de 18H

Sharon Bowles, présidente britannique du Comité des affaires économiques et monétaires du Parlement européen. Photo: Thierry Roge/PE

Sharon Bowles, présidente britannique du Comité des affaires économiques et monétaires du Parlement européen, a assuré qu’il n’y avait «aucune chance» de voir naître avant les élections européennes de mai prochain une proposition de directive concernant la structure des banques. Toute proposition dans ce cadre émanant du commissaire aux services financiers Michel Barnier serait désormais bien trop tardive pour laisser le temps au Parlement de la traiter, selon Sharon Bowles, d’autant qu’elle ne devrait pas manquer de faire naître des controverses. L’eurodéputée cite l’Union bancaire et la réforme des benchmarks financiers comme priorité d’ici au printemps 2014.

La Commission européenne avait engagé sa réflexion sur les structures bancaires à partir du rapport Liikanen, qui prône une séparation des activités de marchés et a été largement critiqué par les banques. Michel Barnier indiquait encore le mois dernier qu'il ferait, en novembre, des propositions sur le sujet. Si la question des structures bancaires est repoussée à la prochaine mandature, le secteur continuera donc à vivre au gré des réformes nationales qui ont déjà été votées en Grande-Bretagne et en France.

A lire aussi