Le FMI s'alarme du coût du risque en Europe du Sud

le 09/10/2013 L'AGEFI Quotidien / Edition de 18H

Photo: PHB

Les banques espagnoles, italiennes et portugaises font face à des pertes potentielles de 250 milliards d'euros dans leurs activités de prêts aux entreprises dans les deux prochaines années, selon le rapport du FMI sur la stabilité financière mondiale. Dans le détail, les banques espagnoles pourraient faire face à 104 milliards d'euros de pertes brutes sur leur portefeuille de prêts corporate, un montant néanmoins déjà couvert en totalité par des provisions. Pour les banques italiennes, la facture se monterait à 125 milliards, soit 53 milliards de plus que les provisions constituées. Leurs bénéfices leur permettrait néanmoins d'absorber la différence, selon le scénario central du FMI. Pour le Portugal, la facture atteindrait 20 milliards, contre 12 milliards de provisions pour risque de crédit.

A lire aussi