La banque du Vatican s'essaie à la transparence

le 01/10/2013 L'AGEFI Quotidien / Edition de 18H

La banque du Vatican, empêtrée depuis des décennies dans les scandales et les pratiques opaques, a publié mardi son premier rapport annuel après 125 années d'existence. Nommé en février, le nouveau président de l'Institut pour les oeuvres de religion (IOR), Ernst von Freyberg, insiste sur "la volonté de transparence" que traduit la publication de ce rapport. Validé par KPMG, il montre que le bénéfice net a plus que quadruplé en un an, passant de 20,2 millions d'euros en 2011 à 86,6 millions d'euros en 2012, grâce à des opérations de trading favorables et à une appréciation de la valeur des avoirs obligataires.

A lire aussi