Denis Kessler perd son combat contre la CCR en France

le 27/09/2013 L'AGEFI Quotidien / Edition de 14H

Denis Kessler. Photo: Pierre Chiquelin

Le Conseil consitutionnel, dans une décision publiée vendredi matin, a estimé que la caisse centrale de réassurance (CCR) est bien habilitée à pratiquer les opérations de réassurance des risques résultant de catastrophes naturelles, avec la garantie de l'Etat. Scor, dont le PDG Denis Kessler a toujours contesté ce dispositif, avait porté la bataille sur le terrain judiciaire cet été en déposant une question prioritaire de consitutionnalité (QPC). Une démarche qui a d'ailleurs divisé le monde de l'assurance, les mutualistes du Gema ayant ainsi pris part à la procédure en soutien du système actuel. Dans la foulée de cette décision, Scor a annoncé saisir «les instances européennes pour contester le quasi-monopole de fait dont bénéficie la CCR pour la réassurance des catastrophes naturelles en France».

A lire aussi