S&P prend ses distances avec le ratio de levier

le 23/09/2013 L'AGEFI Quotidien / Edition de 14H

Standard & Poor's considère le ratio de levier minimum sous Bâle 3 «comme un supplément utile aux systèmes réglementaires de mesure du risque et qui permet d'identifier les cas extrêmes», dans un rapport publié lundi. Mais «le ratio proposé ne garantit pas une interprétation simple ou une comparaison consistante entre institutions», prévient l'agence de notation, qui juge même le leverage ratio contre-productif et dangereux s'il est utilisé seul. S&P indique qu'elle continuera à utiliser sa propre méthode de risk-adjusted capital (RAC) ratio comme base de l'évaluation de la solidité des banques.

A lire aussi