Paris et Berlin débattent sur un traité pour l'Union bancaire

le 28/06/2013 L'AGEFI Quotidien / Edition de 18H

François Hollande a déclaré vendredi qu'il souhaitait aller «le plus loin possible» dans la mise sur pied de l'union bancaire européenne sans changement de traité. «S'il apparaissait juridiquement qu'il soit nécessaire de corriger le traité, nous le ferions, mais ça ne pourrait venir que d'un point de vue juridique et en aucune façon d'un point de vue politique», a déclaré le président français. De son côté, la chancelière allemande, Angela Merkel, a déclaré que si l'autorité de pilotage du futur mécanisme de résolution des crises bancaires devait être logé à la Commission européenne, il faudrait un changement de traité.

A lire aussi