Les banques britanniques appelées à combler leur besoin en fonds propres

le 20/06/2013 L'AGEFI Quotidien / Edition de 14H

Vue de Canary Wharf, l'un des secteurs financiers de la City. Photo: Jason Alden/Bloomberg

Lloyds Banking Group doit combler un besoin de fonds propres de 8,6 milliards de livres (10 milliards d'euros), a annoncé l'Autorité de régulation prudentielle (PRA), au lendemain de l'annonce du projet de désengagement de l'Etat. Le gouvernement de David Cameron va aussi réfléchir à un démantèlement de Royal Bank of Scotland, a déclaré mercredi le ministre des Finances, George Osborne. De son côté, la PRA a dit que les besoins cumulés de fonds propres de cinq grandes banques britanniques représentaient 27,1 milliards de livres (31,7 milliards d'euros) fin 2012, alors qu'elle estimait ces besoins à 25 milliards en mars. La PRA a par ailleurs fixé avec effet immédiat aux banques britanniques un ratio de levier de 3% qui, en pratique, limite leur capacité de prêt mesurée au regard de leurs fonds propres. Les besoins de fonds propres à la fin de l'année passée étaient par ailleurs de 13,6 milliards pour RBS et de trois milliards pour Barclays.  La banque Co-op a des besoins de 1,5 milliard de livres et Nationwide de 400 millions. HSBC, Standard Chartered et la filiale britannique de Santander n'ont pas besoin de renflouer leur capital. 

A lire aussi