Réunica confirme le redressement de son activité d’assurances de personnes

le 30/05/2013 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

Après deux années consécutives de pertes, le groupe de protection sociale a dégagé en 2012 un bénéfice de 16 millions d’euros en santé et prévoyance

Réunica retrouve des couleurs. Après deux années consécutives de pertes, ses activités d’assurances de personnes (santé, prévoyance) ont renoué avec la rentabilité en 2012. L’an dernier, le groupe de protection sociale a dégagé un résultat net de 15,9 millions d’euros, contre un déficit de 27,5 millions en 2011.

Un retour à meilleure fortune rendu possible grâce aux hausses tarifaires et à «la résiliation de contrats de notre fait», a expliqué Jean-Marc Robinet, son directeur général. La compagnie a également enregistré un solide exercice sur le plan commercial avec un chiffre d’affaires en progression de 2,8 % pour atteindre 596,8 millions d’euros, porté par le dynamisme de ses activités de prévoyance dont les revenus ont augmenté de 5,3 % à 188,4 millions.

L’exercice 2012 a surtout permis à Réunica de renforcer sa solidité financière. Ses fonds propres ont progressé de 708 à 725 millions d’euros en un an tandis que sa marge de solvabilité est passée de 604 % à 632 %. «Cette marge nous donne du temps», a estimé Jean-Marc Robinet pour qui ces chiffres démontrent que «nous ne nous rapprochons pas pour des raisons financières».

De fait, le rapprochement avec AG2R La Mondiale, annoncé le 15 mars, constitue aujourd’hui la priorité de Réunica. Ce projet sera soumis à son assemblée générale le 17 juin prochain. Puis, les deux groupes adresseront début juillet une lettre d’intention commune à l’instance de coordination formée par les fédérations de retraite Agirc-Arrco et le Centre technique des institutions de prévoyance.

«L’idée est de déposer le dossier fin décembre ou début 2014 pour aboutir à la fusion des associations sommitales des deux groupes le 1er janvier 2015», a précisé Jean-Marc Robinet. En revanche, ce rapprochement n’entraînera pas la fusion des institutions de prévoyance et des mutuelles de Réunica, «mais il faudra voir comment elles vont s’intégrer dans la structure AG2R La Mondiale», a expliqué Jean-Marc Robinet.

Une réunion avec André Renaudin, directeur général d’AG2R La Mondiale, est d’ores et déjà prévue mi-juin pour aborder ce sujet. Une rencontre à laquelle se joindra Thierry Martel, directeur général de Groupama, en raison des liens étroits qui unissent Réunica et l’assureur vert, notamment en réassurance, et ce malgré l’arrêt en 2012 de l’activité de Réunima, leur société commune en épargne retraite. Sollicité par L’Agefi, Groupama n’a pas souhaité faire de commentaire.

A lire aussi