Londres pourrait vendre des parts à perte de Royal Bank of Scotland en 2014

le 03/05/2013 L'AGEFI Quotidien / Edition de 14H

Royal Bank of Scotland a déclaré vendredi que l'Etat britannique risquait de subir une perte lorsqu'il commencerait à se désengager de son capital, éventualité qui pourrait se matérialiser dès l'an prochain. De son côté Reuters rapporte que Londres ne comptait pas céder des parts dans RBS ou dans Lloyds Banking Group dans l'immédiat mais qu'une vente était envisageable l'an prochain. RBS a enregistré un bénéfice avant impôt de 826 millions de livres (981,6 millions d'euros) au premier trimestre. Lors du premier trimestre 2012, le groupe bancaire avait subi une perte de 1,5 milliard de livres.

A lire aussi