Madrid exclut d'élever les provisions demandées aux banques

le 14/03/2013 L'AGEFI Quotidien / Edition de 18H

L'Espagne ne compte pas demander à ses banques de constituer plus de provisions pour couvrir de nouvelles pertes liées à des prêts à risques, après une série de dépréciations déjà imposées en 2012, a déclaré jeudi un responsable du ministère de l'Economie. La question se posait en particulier pour les prêts aux petites et moyennes entreprises, alors que les faillites se multiplient.

A lire aussi