Le président de Citigroup ne souhaite pas la scission

le 21/02/2013 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

Michael O’Neill a changé d’avis, selon le quotidien qui cite des sources proches. Le président de Citigroup estimerait désormais qu’il n’est pas souhaitable de procéder à un démantèlement de la banque américaine, du fait des incertitudes économiques et réglementaires. Il faisait partie pour l’instant d’un groupe réduit d’administrateurs s’étant prononcés pour un tel projet.

A lire aussi