La Chine autorise HSBC à sortir de Ping An

le 01/02/2013 L'AGEFI Quotidien / Edition de 18H

La Chine a donné son feu vert à la vente par HSBC de la participation que la banque britannique détenait encore dans l'assureur chinois Ping An à un groupe contrôlé par l'homme le plus riche de Thaïlande. Cette vente, qui représente 7,4 milliards de dollars (5,42 milliards d'euros) met un terme à la présence de HSBC dans le numéro deux chinois de l'assurance et va lui permettre d'encaisser un bénéfice après impôts de 2,6 milliards de dollars.

A lire aussi