Deutsche Bank a fait le ménage dans ses comptes fin 2012

le 31/01/2013 L'AGEFI Quotidien / Edition de 14H

Deutsche Bank a fait état d'une perte avant impôts de 2,6 milliards d'euros pour le quatrième trimestre, sous le coup d'importantes charges de restructuration et de provisions liées aux procédures judiciaires qui la visent. Les résultats opérationnels solides de ses différentes divisions ont été occultés par une charge de dépréciation de survaleurs de 1,9 milliard d'euros, liée à la réorganisation des activités, qui la conduira à cantonner une partie de ses actifs dans une structure spécifique. Son ratio de solvabilité "core Tier 1" aux normes Bâle 3 atteint 8% fin 2012, contre moins de 6% un an plus tôt, une progression qui réduit aux yeux des investisseurs le risque d'une levée de capitaux frais.

A lire aussi