Réforme bancaire: les patrons de banques sur le gril

le 30/01/2013 L'AGEFI Quotidien / Edition de 14H

Les dirigeants des banques françaises ont tenté mercredi matin de convaincre les députés des menaces que fait planer à leurs yeux le projet de réforme bancaire du gouvernement pour leurs activités. Le Parlement doit examiner à partir du 12 février le projet de loi de séparation et de régulation des activités bancaires dont les grandes lignes ont été présentées par le gouvernement fin décembre. «Nous pensons que compte tenu du nombre de réformes qui sont arrivées ces dernières années, cette évolution n'était ni une urgence, ni une priorité», a déploré Jean-Paul Chifflet, directeur général de Crédit agricole S.A. et président de la Fédération bancaire française. «C'est un texte contraignant car il va amener des bouleversements. Il donne des pouvoirs considérables au superviseur», a-t-il ajouté au cours d'une audition organisée par la commission des finances de l'Assemblée nationale. Frédéric Oudéa, PDG de la Société Générale, a de son côté estimé que la législation, telle qu'envisagée actuellement par le gouvernement, risquait d'avoir une influence néfaste sur le positionnement des banques françaises par rapport à leurs concurrentes internationales.

A lire aussi