Les tarifs bancaires restent très disparates

le 25/01/2013 L'AGEFI Quotidien / Edition de 18H

L’étude sur les tarifs bancaires applicables au 1er février 2013 menée par l’association CLCV (Consommation, logement et cadre de vie) et Mieux Vivre Votre Argent, portant sur 26.000 lignes tarifaires auprès de 133 établissements, montre que les écarts restent très importants d’une banque à l’autre et d’un département à l’autre. En France métropolitaine, la différence atteint 159% pour un petit consommateur, 82% pour un consommateur moyen et 59% pour un gros consommateur. Globalement, si le tarif moyen recul dans ces trois profils de clientèle (définis par les enquêteurs), c’est essentiellement grâce aux efforts des réseaux d’outre-mer, qui sont traditionnellement très critiquées pour leurs politiques disproportionnées en la matière. En métropole seule, les tarifs ne reculent que pour le client moyen.

A lire aussi