Rappel à l’ordre pour JPMorgan

le 15/01/2013 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

Les autorités américaines, en l’occurrence la Réserve fédérale et le Bureau du Contrôleur de la Monnaie (OCC), ont formellement sermonné JPMorgan hier soir à l’issue d’une revue faisant suite à l’affaire de la «Baleine de Londres» ayant entraîné des milliards de dollars de pertes de trading pour la banque. Les autorités exigent un renforcement du contrôle des risques, sans envisager de sanctions financières ni de poursuites à l’encontre de personnes physiques. JPMorgan s’est engagée à transmettre un plan d’action à la Fed d’ici deux mois, passant par une prise en compte du risque dans le niveau de rémunération des cadres. Le Financial Times avance ainsi de son côté que le conseil d’administration de la banque devrait remettre en cause le bonus convenu pour le directeur général Jamie Dimon, «en signe de responsabilité personnelle pour les erreurs commises». Les autorités attendent également des efforts en termes d’encadrement de la lutte contre le blanchiment d’argent.

A lire aussi