La Société Générale perd un procès à Londres intenté par un ex-cadre

le 19/12/2012 L'AGEFI Quotidien / Edition de 14H

La Société Générale a perdu le procès que lui avait intenté un ex-cadre dirigeant de ses activités de banque d'investissement à Londres licencié en 2007, un dossier qui pourrait coûter jusqu'à 20 millions d'euros au groupe bancaire. La Cour suprême du Royaume-Uni a estimé que le licenciement de Raphael Geys, ancien directeur exécutif des ventes taux fixes du groupe pour l'Europe, n'avait pas respecté les procédures en vigueur.

A lire aussi