AIG reçoit un chèque de 4,9 milliards d’euros en se désengageant d’AIA

le 19/12/2012 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

L’assureur a cédé 1,6 milliard d’actions au prix de 30,3 dollars de Hong Kong, dans le haut de la fourchette de 29,6-30,6 dollars fixée par AIG

American International Group (AIG) clôt le chapitre AIA en Asie, encaissant au passage un chèque de 50 milliards de dollars de Hong Kong (4,9 milliards d’euros). L’assureur américain a cédé sa participation résiduelle de 13,7% dans son ancienne filiale d’assurance asiatique introduite en 2010 sur les marchés asiatiques.

Alors qu’AIG s’était fixé un prix unitaire compris entre 29,6 et 30,6 dollars de Hong Kong, la vente a été réalisée dans le haut de cette fourchette, à 30,3 dollars, soit une décote de 4,3% par rapport au cours de clôture de vendredi dernier. L’assureur américain n’a pas divulgué l’identité des acquéreurs.

Cette opération constitue l’une des plus importantes cessions de bloc, après celle réalisée il y a deux ans par Vodafone sur les parts que le groupe détenait dans China Mobile pour un montant de 6,6 milliards de dollars (5 milliards d’euros). Elle représente la troisième cession de titres AIA réalisée par AIG cette année, l’assureur américain ayant déjà levé 6 milliards de dollars en mars et 2 milliards de dollars en septembre.

Pour AIG, ce désengagement d’AIA s’inscrit dans le cadre de la prise d’indépendance de l’assureur américain, qui devait obtenir des liquidités en vue de rembourser l’Etat américain.

Alors que les puissances publiques américaines ont détenu jusqu’à 92% de l’assureur dans le sillage de la crise de 2008, le Trésor a annoncé en fin de semaine passée la finalisation de la vente de ses dernières actions AIG.

«AIA offre de solides perspectives de croissance et présente un profil rentable. Le groupe n’a réalisé qu’une acquisition en Thaïlande et n’a qu’une faible pénétration sur des marchés tels que le Vietnam et le Cambodge», souligne un analyste basé à Shanghai. Le titre AIA a progressé de quelque 60% depuis son introduction en Bourse.

Le principal effet de cette vente «est que le risque d’un afflux massif de titres sur le marché est désormais passé», indique un analyste, ajoutant que le flottant d’AIA allait logiquement augmenter et que la valeur aurait plus de poids au sein des indices. Près de 1,9 million de titres ont été échangés hier, soit 15% des actions en circulation. Le titre a clôturé en baisse de 3,3 % à 30,6 dollars de Hong Kong, soit au-dessus du prix de vente d’AIG.

A lire aussi