La «bad bank» espagnole abondée sans le BBVA

le 13/12/2012 L'AGEFI Quotidien / Edition de 14H

L'Espagne s'est assurée la participation de ses grandes banques, à l'exception de BBVA, au financement de la structure de défaisance bancaire baptisée Sareb, a annoncé le ministère de l'Economie. Les contributeurs sont Santander, Caixabank , Popular, Sabadell et la caisse d'épargne Kutxabank, ainsi que quelques assureurs privés. La Sareb aura un capital de départ de 3,8 milliards d'euros, qui sera porté à cinq milliards par la suite, étant composé pour le quart d'actions et pour le reste d'obligations subordonnées, a précisé le ministère. L'actif de la Sareb sera de 44 milliards d'euros dans un premier temps puis de 59 milliards ultérieurement.

A lire aussi