Un seuil de 30 milliards pour la supervision bancaire

le 12/12/2012 L'AGEFI Quotidien / Edition de 18H

La France est prête à accepter un seuil de 30 milliards d'euros d'actifs pour une supervision directe d'un établissement bancaire par la BCE mais pas plus haut, a déclaré le ministre des Finances, Pierre Moscovici. «Trente milliards, ça me va, mais pas plus haut», a-t-il dit à des journalistes à son arrivée au conseil Ecofin à Bruxelles. Ce montant correspond à celui que propose la présidence chypriote de l'Union européenne.

A lire aussi