StanChart proche de résoudre le cas iranien

le 29/11/2012 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

La banque britannique est selon le quotidien proche d’un accord avec les autorités américaines (en l’occurrence le Département de la justice, le Trésor et la Réserve fédérale, conjointement) l’accusant de transactions illicites avec l’Iran. Standard Chartered pourrait convenir de verser une amende de 300 millions de dollars. L’accord pourrait être conclu au cours des tous prochains jours.

A lire aussi