Benoît Coeuré avertit contre un système bancaire à deux vitesses

le 19/11/2012 L'AGEFI Quotidien / Edition de 14H

L'attribution à la Banque centrale européenne (BCE) de nouvelles attributions en matière de supervision doit s'étendre à l'ensemble des banques, a déclaré Benoît Coeuré, membre du directoire de la BCE, soulignant qu'exclure certains établissements de ce nouveau schéma risquerait de créer un système à deux vitesses. Benoît Coeuré a également jugé que la crédibilité de l'euro pouvait être renforcée par une application plus stricte des règles budgétaires.

A lire aussi