La Belgique et la France réinjectent 5,5 milliards dans Dexia

le 08/11/2012 L'AGEFI Quotidien / Edition de 14H

Photo REA

La Belgique et la France vont réinjecter 5,5 milliards d'euros dans Dexia, dont les pertes se sont creusées au troisième trimestre du fait des cessions d'actifs engagées dans le cadre du démantèlement de la banque franco-belge. Les gouvernements des deux pays ont précisé qu'ils apporteraient respectivement 2,9 milliards d'euros et 2,6 milliards à l'ancien leader mondial du financement des collectivités locales, sous la forme d'actions de préférence. Avec le Luxembourg, les deux Etats ont dans le même temps convenu de ramener à 85 milliards d'euros les garanties publiques dont bénéficient Dexia pour ses besoins de financement, contre 90 milliards précédemment. «La clé de répartition des garanties entre les Etats a été modifiée comme suit: 51,41% pour la Belgique, 45,59% pour la France et 3% pour le Luxembourg», précise Dexia. La contribution de la Belgique, auparavant de 60,5%, s'en trouve ainsi réduite. Celle de la France était jusqu'ici de 36,5%. Ces modifications prendront effet dès leur approbation par la Commission européenne, attendue au début 2013, indique le ministère français de l'Economie dans un communiqué. A 13h20, le cours de l'action Dexia était inchangé à 0,18 euro.

A lire aussi