JPMorgan laisse derrière elle l'affaire de la Baleine de Londres

le 12/10/2012 L'AGEFI Quotidien / Edition de 18H

La banque a réalisé au troisième trimestre un bénéfice net record de 5,71 milliards de dollars.

JPMorgan a réalisé au troisième trimestre un bénéfice net record de 5,71 milliards de dollars. Photo: Peter Foley/Bloomberg

Les résultats du troisième trimestre montrent que JPMorgan commence à émerger de l'affaire dite de "la Baleine de Londres" qui lui a coûté des pertes de 5,8 milliards de dollars (4,47 milliards d'euros) sur les produits dérivés au premier semestre. JPMorgan a précisé qu'elle avait enregistré seulement une "perte modeste" sur ce portefeuille, durant le trimestre sous revue. Les revenus de la production de crédits immobiliers ont atteint 1,8 milliard de dollars, en hausse de 36% sur la même période de l'an dernier, hors pertes liées au rachat de créances immobilières douteuses cédées à des investisseurs dans le passé.

JPMorgan a réalisé au troisième trimestre un bénéfice net record de 5,71 milliards de dollars (4,40 milliards d'euros), soit 1,40 dollar par action, contre 4,26 milliards (1,02 dollar/action) sur la période correspondante l'an dernier. Le bénéfice de la banque d'investissement, hors ajustements pour variations de la valorisation de la dette de JPMorgan, a augmenté, à 1,7 milliard de dollars contre 1,2 milliard il y a un an, au plus fort de la crise en zone euro.

A lire aussi