Londres face au défi de rétablir la confiance envers le Libor

le 26/09/2012 L'AGEFI Quotidien / Edition de 18H

Le Royaume-Uni proposera sans doute vendredi que le Libor soit rattaché à des transactions réelles et que l'Association des banques britanniques (BBA) perde son rôle de supervision, ceci pour tenter de rétablir la confiance dans ce taux interbancaire de référence au cœur d'un scandale de manipulation des cours. Le directeur de la FSA, Martin Wheatley pourrait recommander que les employés chargés d’établir les taux du Libor soient approuvés par ses services.

A lire aussi