Vers un encadrement plus strict du crédit renouvelable

le 10/09/2012 L'AGEFI Quotidien / Edition de 18H

Le gouvernement privilégie l'hypothèse d'un encadrement plus strict du crédit renouvelable à sa suppression pure et simple réclamée par des élus socialistes, a déclaré lundi le ministre de la Consommation, Benoît Hamon. Il a notamment évoqué la nécessité de revoir le lien entre les cartes de fidélité et ces crédits «revolving» qui se présentent sous la forme «de réserves d'argent très tentantes», une pratique dénoncée de longue date par les associations de consommateurs.

A lire aussi