Les résultats de Monte dei Paschi laissent entrevoir une entrée de l’Etat au capital

le 29/08/2012 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

La banque italienne a dégagé une perte de 1,7 milliard d’euros au deuxième trimestre, creusée par des dépréciations de survaleurs (1,6 milliard)

Comme le marché l’anticipait les semaines précédentes, Monte dei Paschi di Siena a dévoilé hier une lourde perte au titre du deuxième trimestre 2012. La troisième banque italienne a accusé un résultat net déficitaire de 1,7 milliard d’euros, contre un bénéfice de 121 millions d’euros un an plus tôt. En cause : 1,6 milliard d'euros de dépréciations de survaleurs. En excluant ces dépréciations, la perte serait ressortie à 84 millions d’euros, contre un bénéfice de 22 millions d’euros anticipé par les analystes, selon un consensus Bloomberg.

Face à la perte affichée, la probabilité d’assister à une entrée de l’Etat italien au capital de la banque s’accroît considérablement. Souffrant d’un manque de fonds propres, Monte dei Paschi s’est tournée vers le gouvernement, qui s’est engagé sur un prêt de dette hybride pouvant aller jusqu’à deux milliards d’euros ainsi que sur le refinancement d’obligations à hauteur de 1,9 milliard d’euros. En cas de réalisation d’une perte sur 2012, le versement des intérêts de la dette sera transformé en un paiement en actions. Selon des sources financières citées par Reuters, l’Etat devrait ainsi prendre une participation de l’ordre de 3% dans la banque en cas de résultat déficitaire cette année.

Monte dei Paschi a par ailleurs dévoilé un ratio tier one de 11,7% à fin juin, contre 11,3% trois mois plus tôt. En excluant les aides de l’Etat, le ratio core tier one s’est établi à 8,5%, soit un niveau inférieur au seuil de 9% fixé par l’Autorité bancaire européenne.

Dans ses activités de banque de détail, les revenus du groupe ont reculé sur un an de 4,6% à 1,2 milliard d’euros. Les revenus nets d’intérêt ont baissé de 2,6% à 780 millions d’euros, tandis que les revenus générés par les commissions sur services ont cédé 8% à 412,6 millions d’euros. Dans ses activités de banque d’investissement et d’assurance, Monte dei Paschi a vu son activité reculer de 3,7% à 1,3 milliard d’euros.

Alors que la perte nette semestrielle de Monte dei Paschi s’est élevée à 1,6 milliard d’euros, contre un bénéfice de 261 millions d’euros un an auparavant, sa concurrente Banco Popolare a dévoilé mardi des résultats semestriels en nette baisse, de 84,7% à 29 millions d’euros.

A lire aussi