Le président de Barclays entendu à son tour sur le scandale du Libor

le 10/07/2012 L'AGEFI Quotidien / Edition de 14H

Marcus Agius, président de Barclays lorsque des traders de la banque manipulaient sciemment l'un des principaux taux d'intérêt mondiaux, est soumis à son tour ce mardi aux questions des députés britanniques sur un scandale qui menace d'éclabousser d'autres grands noms de la finance internationale. Barclays a déjà accepté de payer une amende de 453 millions de dollars (362 millions d'euros) pour son implication dans la manipulation du Libor.

A lire aussi