Les banques ne doivent pas appliquer Bâle3 trop tôt

le 04/07/2012 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

Les banques françaises ne doivent pas tenter des remplir trop rapidement les obligations prudentielles de Bâle 3 afin de ne pas handicaper l'activité économique en France, a estimé le ministre des Finances Pierre Moscovici. La crainte est que les nouvelles obligations en termes de capital auxquelles les banques devront se soumettre d'ici à la fin de la décennie se traduisent par moins de prêts aux entreprises.

A lire aussi